Pour celles et ceux déjà avec un pied dedans, la fonction achats parle d’elle-même. Pas besoin de vous la vendre, ni de vous la présenter (quoi que…).

En revanche, vue de l’extérieur, cette magnifique fonction ne présente pas tous les atouts d’un job de rêve, tout simplement parce qu’elle reste encore très méconnue du grand public. Pour vous aider à la comprendre, je vous propose un article sur les enjeux de la fonction achats, avec comme illustration le Petit Prince, sympa non : Lien.

Et pourtant, elle séduit de plus en plus d’étudiants et de professionnels en reconversion.

Laissez-moi donc vous présenter les cinq bonnes raison de vous donner corps et âme dans les achats.

Raison 1 : De la négociation et du relationnel

Je vais enfoncer des portes ouvertes, mais la fonction achats c’est 95 % de relationnel (si votre entreprise fait bien la différence entre achats et approvisionnement). Profitez du petit jeu : Lien.

Dans ce relationnel, on va retrouver la communication, le marketing et surtout la négociation. Eh oui, dans une fonction commerciale, vous n’allez pas y échapper. Vous allez devoir atteindre des objectifs, trouver de nouvelles solutions techniques et surtout, convaincre en interne.

Dans cet aspect négociation, le plus gros du travail sera en interne, avec vos collègues. Vous allez négocier des matières, des documents des informations et tout ce qui vous permettra de faire votre travail.

Il y a aussi l’aspect le plus connu, la négociation avec vos fournisseurs. Mais je pense que je n’ai pas besoin de rentrer dans le vif du sujet, vous la métriserez très rapidement. Attention tout de même à la différence culturelle entre acheteurs et commerciaux : Lien.

Qualités requises : un très bon sens relationnel, une capacité à convaincre et des bonnes bases sur les techniques de préparation à la négociation.

Raisin 2 : La diversité des missions

Le rôle de l’acheteur est tellement varié qu’un seul article ne serait pas suffisant pour lister toutes les missions. Le processus achats en est l’exemple typique : Lien. Laissez-moi vous présenter quelques missions :

–         Gérer les risques d’approvisionnement ;

–         Régler les litiges ;

–         Trouver des fournisseurs (Sourcing) ;

–         Négocier les tarifs ;

–         Faire des audits fournisseurs ;

–         Et j’en passe.

Et dans des structures plus modestes, vous aurez aussi comme mission de passer des commandes et gérer les transports. Vous aurez une grosse moitié de stratégique et le reste sera de l’opérationnel pur et dur (du day to day). Si vous aimez les enquêtes policières, vous serez amenés à rechercher de nouveaux fournisseurs pour des produits spécifiques (très spécifiques parfois).

A tout cela, nous pouvons ajouter le nombre incalculable de type de postes. Je peux vous citer les plus connus : acheteur famille, projet, prototype, responsable achats. Vous êtes dans l’obligation de trouver chaussure à votre pied. Ce ne sont pas les challenges qui vont manquer.

Qualités requises : Savoir gérer votre temps et surtout hiérarchiser les priorités.

Raison 3 : Les challenges

En parlant de challenge, vous ne serez pas déçu, vous avez frappé à la bonne porte. Vous savez qu’avec de l’expérience, vous pourrez être en charge d’un portefeuille achats de plusieurs millions d’euros, vous arrivez à vous projeter ? Votre rôle sera de « bien dépenser » ce crédit, intéressant non ? Retenez ici que la fonction achats est (depuis peu), une fonction stratégique.

Au final, le rôle de l’acheteur est de trouver ce qu’on appelle dans notre domaine « le mouton à 5 pattes ». En plus des objectifs chiffrés, vous serez challengé sur votre capacité à répondre à un besoin, qu’il soit de vos clients ou de vos propres collègues.

En ce qui concerne les évolutions, c’est également Noël. Vous pouvez commencer par assistant achats ou acheteur junior, et évoluer vers un rôle de manager, responsable et pourquoi pas DIRECTEUR des achats.

Qualités requises : une bonne gestion du stress et avoir le sens des priorités.

Raison 4 : Les déplacements

Une étudiante m’a contacté pour me demander si on pouvait être acheteur en ayant peur de l’avion. La question a le mérite d’être originale. Je lui ai répondu que oui, mais à bien vérifier les annonces et les secteurs des entreprises.

J’ai eu des expériences où les fournisseurs de mon portefeuille étaient uniquement en France. Et pour certains… un peu partout dans le monde.

Que ce soit au fin fond de la Pologne ou dans les campagnes Françaises, vous serez toujours obligés de rendre visite à vos fournisseurs, que ce soit pour des audits ou des réunions commerciales. Alors effectivement, vous serez amenés à « bouger ».

En plus localement, notez que la fonction achats est (entre autre) une fonction web stratégique, c’est-à-dire qui travaille avec l’ensemble des services de l’entreprise. Donc en une demi-journée, vous aurez rendu visite aux services comptabilité, commercial et qualité. Vous pouvez même vous déplacer entre vos différents sites. Un super job pour les Glob trotters.

Qualités requises : ne pas vouloir rester les fesses sur une chaise et s’intéresser aux différentes cultures.

Raison 5 : De la créativité

Dans les achats, aujourd’hui, le maitre mot est « création de valeur », et cela par l’innovation achats. On peut innover sur plusieurs niveaux, que ce soit avec les fournisseurs pour le co-développement, ou encore au niveau même du processus achats. Nous avons la chance d’avoir une fonction jeune et relativement dynamique. Ce qui veut dire que tout est à faire. Donc, peu importe votre profil, vous trouverez votre place dans les achats. Et pour citer une célèbre marque Américaine « venez comme vous êtes ».

Qualités requises : être à l’aise avec votre cerveau droit, ne pas hésiter à sortir du cadre.

Bonus : les salaires

Nous sommes une génération qui est moins attirée par l’argent. Mais il reste une composte importante dans nos décisions au même que les débouchés. Il n’y a qu’à regarder sur LinkedIn le nombre de postes à pourvoir. Pour ce qui est des salaires, c’est quelque chose de très variable en fonction du secteur, de l’entreprise etc. Mais on peut trouver une certaine constante. Voici un lien qui vous permettra de vous donner une idée : https://www.cadreo.com/salaire-acheteur-industriel

Ceci est valable pour la France, avec un salaire approximativement identique au Luxembourg.

Convaincu(e) ?

La vraie force de la fonction achats restera le côté relationnel. En vous lançant dans cette aventure, vous ne faites pas un seul métier, mais un nombre incalculable de missions diverses et variées.

La fonction achats est encore très jeune et elle prend de nombreuses directions, ce qui nous laisse penser que de nombreux autres profils pourront trouver leur place.

Vous avez encore des doutes ou des questions ?

Laissez-les en commentaire et mes amis acheteurs et moi-même y répondrons avec grand plaisir.

Quentin, Coach en achats

Quentin MIRABLON

About Quentin MIRABLON

Quentin est un électron libre, agile, créatif et passionné qui aime apprendre et visiter toutes les facettes de la fonction achats. Après une thèse sur le leadership en achats en 2017, il multiplie les expériences dans de grandes entreprises européennes. En 2018, il décide de créer The Buyer's Lab, un cabinet de conseils et coaching achats qui accompagne les entreprises de toutes tailles pour améliorer leur performance achat.

Leave a Reply