Bien que la fonction achats soit une fonction stratégique, elle n’en est pas moins une fonction transversale. Elle est au centre de l’entreprise et travaille avec l’ensemble des autres services. Bref c’est une fonction créatrice de valeur.

L’une des collaborations les plus reconnues est celle avec les approvisionneurs. A un tel point, que les fonctions finissent par ne former qu’une seule entité, surtout dans les petites structures.

Est-ce un problème ? Oui et non.

Dans le cas où une seule personne est en charge des achats ET des appros, alors ce n’est clairement pas un problème. En revanche, quand l’acheteur se voit attribuer des missions d’approvisionneur alors que le service est existant, cela le devient.

Il est vrai que les deux fonctions semblent similaires mais le domaine de compétence et d’expertise sont loin d’être les mêmes. D’ailleurs, les entreprises ont mis des années à faire le distinguo entre les deux, et même aujourd’hui, dans certaines structures, la frontière n’est pas clairement délimitée.

C’est pour cela qu’aujourd’hui je vous propose un petit jeu : le « achat/appro ». Il voudra faire la différence entre le métier d’approvisionneur et le métier d’acheteur et ainsi, mesurer votre niveau de connaissances.

Le jeu du achat/appro

Les règles du jeu sont très simples et vous pouvez même y jouer en famille (ben oui pourquoi pas).

Vous allez avoir devant vous 20 missions que vous allez devoir classer dans deux catégories : achat ou appro.

Petit point à préciser : il n’y a pas deux réponses possibles (une mission ne peut pas être achat ET appro). Une fois terminé, vous pourrez comparer avec la seconde partie et me donner votre note sur 20 dans les commentaires.

Prêt ?

Que le meilleur gagne !

Les réponses

Je suis persuadé que ces réponses ne vont servir à rien car vous aurez un beau 20/20.

Mais pensez un peu aux autres !

Des surprises ?

Passons à l’analyse !

Analyse de la différence

De manière générale et en vue de ces réponses, on peut s’accorder à dire que la grande différence entre ces deux fonctions serait le long terme/court terme.

L’acheteur va mener des actions sur le moyen et long terme, sur le récurrent, comme la stratégie, la politique et les négociations sur l‘année en cours. On peut également souligner son implication dans la gestion des risques, donc une certaine anticipation.

L’approvisionneur, lui, sera sur du très court terme, sur le ponctuel, comme la passation de commande ou le suivi des besoins de la production en interne.

Je vous l’accorde, les explications sont assez « softs », mais au lieu de mettre en avant la différence, je vous propose de parler de la complémentarité.

Achat/appro, une course de relai

Les acheteurs sont sur les starting blocks. Le départ est annoncé par le demandeur qui envoie la demande d’achats. L’acheteur négocie et une fois qu’il a un prix, il donne le relai à l’approvisionneur. L’approvisionneur passe la commande et effectue un suivi. Un problème avec le fournisseur ?

Pas de soucis, il repasse le relai à l’acheteur qui va finir la course.

J’ai toujours beaucoup plus de faciliter à écrire quand il s’agit de collaboration.

Conclusion

« Quentin, moi je suis acheteur et pourtant je passe des commandes, est-ce normal ? ».

Tout va dépendre de votre entreprise d’accueil :

–         Vous êtes dans une petite structure, il y a effectivement des chances pour que vous soyez la personne en charge des commandes et des stocks (ce qui a été le cas pour moi) ;

–         Vous êtes dans une grande structure avec un service appro, alors non dans ce cas, voyez avec votre supérieur.

Sans vouloir remuer le couteau dans la plaie, la fonction achats est toujours dans un brouillard épais. Et ces deux fonctions en sont les « victimes ».

Retenez que plus la frontière entre les deux sera délimitée, plus vous gravirez les sommets de la maturité achats.

Quentin, Coach en achats

Quentin MIRABLON

About Quentin MIRABLON

Quentin est un électron libre, agile, créatif et passionné qui aime apprendre et visiter toutes les facettes de la fonction achats. Après une thèse sur le leadership en achats en 2017, il multiplie les expériences dans de grandes entreprises européennes. En 2018, il décide de créer The Buyer's Lab, un cabinet de conseils et coaching achats qui accompagne les entreprises de toutes tailles pour améliorer leur performance achat.

3 Comments

  • Salma dit :

    Bravo!
    Effectivement les deux fonctions sont quasi inséparables dans pas mal d’entreprises, et pas du tout précisé dans les jobs descriptions qu’un acheteur fera parallèlement de l’appro ce que je trouve pas du tout transparent, ça va de soi lorsque on parle d’une PME, au delà faut en parler, trouver une solution en tt cas soit un acheteur s’occupe de la stratégie d’achat ou bien des appro tt court, question de priorité aussi, être efficace sur les deux c’est un peu trop demandé 😉

  • Blaise KIZIKA dit :

    Article très intéressant pour moi qui suis Pilote Appro dans un projet en d’approvisionnement.

    Merci

  • TIDJANI Nafiou dit :

    J’ai beaucoup aimé cet article.
    J’ai eu a cumulé les deux fonctions dans mon ex entreprise.

Leave a Reply